La ferme de Barrotes – 32

Propriétaire : Foncière Terre de Liens

Montant et qualification de l’acquisition : 68 hectares

Lieu : Armous et Cau (32)

Production : Elevage bovin (veau sous la mère race limousine); pains au levain issus de farines produites sur l’exploitation (à partir de 2020)

Objectif de collecte 125 000 euros ! (plus d’infos en bas de l’article)

Fermier.e.s : Luc et Marion

Soutenir la ferme et participer à la collecte citoyenne 

 

Témoignage de Luc et Marion

“Nous avons une ferme en polyculture-élevage sur laquelle nous produisons du veau sous la mère, du boeuf ainsi que des céréales destinées à faire du pain au levain. Tous nos produits sont labellisés AB et sont sous mention Nature et Progrès. En tant que paysans, nous souhaitons nourrir notre territoire, c’est pourquoi nous valorisons nos produits localement. Nos pratiques agricoles sont orientées dans le but de préserver la biodiversité. “

 

En aout 2019, Luc & Marion, ont remporté le premier prix du Concours des pratiques Agro-écologiques Prairies et Parcours dans la catégorie Pâture exclusive !!

L’objectif de ce concours est de récompenser l’agriculteur possédant la prairie naturelle et humide avec le meilleur équilibre agricole et environnemental. Ce concours est organisé depuis 2014 par l’ADASEA 32 pour le département du Gers et met en valeur chaque année un territoire différent. Il s’agit d’une action concrète pour sensibiliser et impliquer les acteurs du territoire aux enjeux climatiques, aux leviers permettant de diminuer les gaz à effet de serre et pour valoriser l’agroécologie et les pratiques agricoles vertueuses, la biodiversité, l’élevage et les ressources locales du territoire (prairies naturelles).

Bravo à eux !! 

Présentation de la ferme

Luc et Marion sont exploitants en bio depuis leur installation, sur la ferme du Berret qu’ils exploitent en fermage depuis 2015. Ils n’ont pas la volonté d’être propriétaires des terres, ils souhaitent simplement être les usagers d’un bien commun. 

Pour les terres qu’ils exploitent à Barrotes, ils souhaitent pérenniser cet usage. Ils prennent contact avec Terre de Liens. Le lien se fait en juin 2018 avec la constitution du groupe local du Gers.

 

Leur production : élevage de vaches limousines en agriculture biologique. Vente directe de veaux élevés sous la mère et de bœuf. Projet en 2020, avec la création, par Marion, d’un atelier de paysan-boulanger.

 

 

 

Tous les éléments sont réunis pour que Barrotes devienne une ferme Terre de Liens

L’exploitation de Luc et Marion est convertie en bio depuis leur installation

Luc et Marion sont en accord avec les valeurs de Terre de Liens

Ils sont ouverts à des dynamiques collectives et sont présents sur le territoire

Les bénévoles de Terre de Liens du Gers soutiennent la ferme !

 

Ces jeunes néo-ruraux ont l’envie de pérenniser des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et des contraintes du territoire. Ils profitent alors au maximum des ressources disponibles en adaptant leur système d’exploitation : race rustique et variétés paysannes, maintien des prairies permanentes, préservation des haies et zones humides

Ils vendent des produits de qualité, labellisés AB et Nature et Progrès, favorisant l’engagement de consommateurs (vente directe). La demande étant également forte sur Toulouse, ces nouveaux agriculteurs souhaitent y répondre.

 

Des vaches avec ou sans corne ?

“Luc s’est installé en décembre 2015 en reprenant l’exploitation d’un éleveur partant à la retraite. Il lui a racheté les bâtiments d’élevage, du matériel et le cheptel d’une quarantaine de mères limousines. Celles-ci étaient déjà écornées (photo de gauche).
L’écornage se fait sur les veaux en brûlant thermiquement ou chimiquement le cornillon pour qu’il ne pousse plus par la suite. C’est très douloureux pour l’animal. Retirer les cornes est préconisé pour assurer, soi-disant, la sécurité des animaux et de l’éleveur, dans le cadre d’un certain type d’élevage où les troupeaux sont de plus en plus grands et les éleveurs sont moins régulièrement au contact de leurs animaux.
Vous l’aurez compris, l’écornage est lié à des méthodes d’élevage qui ne nous correspondent pas.
C’est pourquoi, en reprenant le troupeau de son prédécesseur, il était inenvisageable de faire perdurer cette méthode. De plus, par conviction, nous sommes sous mention Nature & Progrès, dont le cahier des charges est beaucoup plus strict que le label AB, et qui interdit toute mutilation sur les animaux. Ainsi, les génisses qui renouvellent le troupeau, nées à partir de 2016, ont toutes des cornes ! (et qu’elles sont belles ! voir sur la photo à droite)” Marion, fermière.

Pourquoi ce projet ?  

  • Conforter une ferme existante et participer à la dynamique locale forte d’une agriculture paysanne
  • Création  d’un lieu d’agriculture biologique : veaux sous la mère et boeufs AB et nature & progrès ; pain au levain; vente du surplus du potager (patates ; oignons, poireaux, haricots secs, courges)
  • Distribution locale d’une partie de la production
  • Lutte contre phénomène avéré de déprise agricole : secteur rural profond à l’écart des grands axes et des villes moyennes.
  • Maintien d’une zone de biodiversité : bois, haies, zones humides, prairies permanentes

 

Pour Luc et Marion

“L’action de Terre de Liens nous semble vertueuse car elle nous permet de nous affranchir de la problématique du foncier à ce jour et pour les années à venir. Elle est aussi pérenne car elle concerne également les générations futures de paysans et de paysannes sur cette ferme”. 

 

Vous aussi vous pouvez participer à l’achat de la ferme !

Vous pouvez vous aussi participer à l’achat de la ferme, en devenant actionnaire de Terre de Liens.

Objectif de collecte : 125 000 euros.

 

Pourquoi prendre une action Terre de Liens ?

– Acheter des terres agricoles qui seront cultivée en bio

– Sécuriser des fermes qui ne seront pas revendues 

– Permettre à des jeunes de concrétiser leur installation

– Permettre à votre épargne de jouer un rôle utile pour notre société et pour une économie humaine  

Une action Terre de Liens vaut 103.5 euros et est défiscalisée à 18%. 

Bonus : vous pouvez flécher vos actions sur la ferme de Barrotes !

 

Fête de la ferme de Barrotes – septembre 2019 : merci à tous d’être venus !

       

Crédit photo : Terre de Liens, Crédit dessin : Emilie Cheron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.