1. Les étapes d’un projet : de l’émergence à l’installation

 

  1. Se former

La formation initiale est proposée par des centres de formation publics et privés aux personnes de 16 à 26 ans, en parcours « classique » ou en alternance. L’Enseignement Agricole offre une variété de parcours de formation allant de la classe de 4e jusqu’aux doctorats, en passant par les Cap et Bep Agricoles, les baccalauréats technologiques et professionnels, les Bts Agricoles et licences professionnelles, les masters et les diplômes d’ingénieurs, de vétérinaires et de paysagistes.

Les diplômes proposés par les établissements publics peuvent être préparés par voie scolaire, par apprentissage, en formation continue, à distance ainsi que par la validation des acquis de l’expérience.

Pour plus d’information :

www.educagri.fr – enseignement public

www.cneap.fr – enseignement privé

 

La formation continue pour adultes est aussi possible. Par exemple, de nombreuses personnes en reconversion professionnelle

choisissent de réaliser un Brevet professionnel responsable d’exploitation agricole (BPREA), sur une année qui permet d’acquérir la « capacité agricole » (dipôme ouvrant la possibilité de demander la dotation jeune agriculteur).

De même, de nombreuses formations complémentaires sont proposées aux agriculteurs, installés ou non. Elles permettent de se familiariser avec certaines notions nécessaires au parcours et d’acquérir des compétences propres à votre projet.

Les porteurs de projets agricoles référencés auprès d’un Point accueil installation peuvent bénéficier de ces formations dispensées dans le cadre du fonds de formation des agriculteurs Vivea. L’éventail des formations proposées est large : elles peuvent concerner des formations techniques, la dimension commerciale ou proposer des parcours plus complets tels des formations « De l’idée au projet » mises en place dans plusieurs territoires.

Pour consulter l’offre de formation des associations du réseau iNPACT Occitanie ICI

 

  1. Acquérir de l’expérience, se tester

Nous ne pouvons que vous recommander d’effectuer plusieurs mises en situation professionnelles afin d’acquérir de l’expérience, de voir différents systèmes agricoles, modes de productions ou d’organisations qui permettront d’affiner le projet d’installation.

Des stages proposés dans les parcours de formations, au salariat agricole en passant par le Wwoofing ou les dispositifs d’Espaces-test agricoles, petite revue des différentes possibilités qui s’offrent à vous…

 

> Les formations agricoles proposent en général des stages en exploitation agricole (les CFPPA notamment).

Les stages sont de très bons moyens de se rendre compte de la réalité du métier et d’acquérir de l’expérience dans la production envisagée.

 

> Travailler en tant que salarié-e agricole permet aussi de se tester sur le terrain.

L’Anefa, l’Apecita et Pôle Emploi proposent des offres d’emplois qu’ils soient saisonniers ou à temps plein.

Pour plus d’information, quelques sites ressources :
Anefa, Apecita, Pole-Emploi

 

> L’Accès des Demandeurs d’emploi aux métiers agricoles (Adema) permet à un demandeur d’emploi sans formation ni expérience agricole de se tester sur une activité agricole en effectuant un stage indemnisé de 3 semaines en immersion dans une entreprise agricole. Pour plus d’information www.fafsea.com

Vous pouvez aussi utiliser le dispositif des  Périodes de Mise en Situation Professionnelle (PMSP) auprès de paysan-ne-s partant-e-s pour vous accueillir. Cela permet de travailler jusqu’à deux semaines dans une ferme en ayant une convention et une assurance-travail. En savoir plus ICI

 

> Des Espaces-tests agricoles existent aujourd’hui dans de nombreux territoires. Ils permettent de mobiliser un ensemble de ressources et dispositifs pour l’accompagnement des porteurs de projet souhaitant s’installer dans un cadre sécurisé.

Les Espaces tests agricoles assument plusieurs fonctions pour répondre à ces objectifs ; ils sont donc à la fois :

> couveuse : par la mise à disposition de moyens de production ; matériel, foncier, bâtiment

> pépinière : par l’hébergement social et juridique de l’activité agricole et du porteur de projet en phase de test

> accompagnateur : par la mobilisation d’un ensemble de partenaires du territoire pour répondre aux différentes problématiques des porteurs de projet accompagnés

Pour plus d’information reneta.fr

 

Le CEFI – Contrat Emploi Formation Installation- est un stage de parrainage de 12 mois maximum visant à préparer la transmission de l’exploitation ou l’association en donnant un temps de travail en commun, au candidat à l’installation et à l’exploitant d’accueil, pour préparer l’installation. Pour le candidat à l’installation, le CEFI permet de tester « grandeur nature» sa vision du métier, le choix de l’exploitation, la faisabilité et la rentabilité du projet de reprise, etc …

 

 

> Le « wwoofing », qui vient de Wwoof ou World wide opportunities on organic farms, consiste à travailler de façon bénévole dans une  exploitation agricole en agriculture biologique, en échange du logement, de la nourriture, mais aussi de partage de connaissances et de compétences. S’étant développé dans de nombreuses régions du monde, le wwoofing est désormais connu mais ne possède actuellement pas de statut juridique légal.

Pour plus d’information : Plateforme francophone et Plateforme international

  1. Ils peuvent vous accompagner, vous orienter…

Accueil Paysan

Accueil Paysan est une association impliquée dans le tourisme rural et social. Il réunit des acteurs du milieu rural exerçant des activités de chambre d’hôtes, gîtes et campings à la ferme, auberges, fermes équestres, accueil d’enfants et accueil social, vente de produits agricoles à la ferme.

Plus d’informations : ICI 

Réseau des ADEAR

Les Adear sont les Associations de développement de l’emploi agricole et rural, présentes dans tous les départements de Midi-Pyrénées.

Les Adear ont mis en place des accompagnements individuels et collectifs des porteurs de projet qui souhaitent s’installer en agriculture, favorisent els rencontres et échanges avec des transmetteurs… Elles soutiennent les valeurs de l’agriculture paysanne et accompagnent une grande diversité de projets.

Plus d’informations : www.jeminstallepaysan.org et www.agriculturepaysanne.org

 

Réseau des AFOCG

Les Afocg sont les Associations de formation collective à la gestion. Elles sont présentes dans le Lot, La haute Garonne et l’Aveyron. Elles ont pour missions de rendre leurs adhérents (chefs d’entreprise tels qu’agriculteurs, artisans, commerçants et associations) autonomes dans leur comptabilité et dans leur gestion technique, économique ou stratégique, et de les accompagner dans les différentes étapes de développement de leur entreprise (création, évolution…).

Plus d’informations www.interafocg.org et www.afocg.fr

 

Les Chambres d’Agriculture

Ce sont des établissements publics présents dans tous les départements et toutes les régions de France et qui sont pilotés par des élus

professionnels au même titre que les autres chambres consulaires (chambre des métiers et de l’artisanat, du commerce et de l’industrie).

Aux côtés des collectivités et des pouvoirs publics, elles jouent un rôle essentiel dans les politiques agricoles de leur territoire et sont des interlocutrices centrales pour les porteurs de projets agricoles et les agriculteurs (gestion des démarches administratives, conseils techniques et économiques…).

La Chambre d’Agriculture possède des missions de services publics gratuits (pré-instruction des dossiers de demandes d’aides par exemple) et proposent des prestations payantes (conseil aux agriculteurs, appui à la réalisation du dossier de demandes d’aides…).

Plus d’information ICI

 

Réseau des Civam

Les CIVAM sont les Centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural. Fédérées au niveau national au sein du « Réseau Civam » elles ont pour mission de rassembler agriculteurs et ruraux d’un même territoire pour développer de nouvelles initiatives, se former, échanger, expérimenter et innover.

Plus d’information ICI

 

Les Groupements d’agriculture biologique

Les GAB sont présents au niveau départemental, fédérés au niveau régional dans « Bio Occitanie ».

Ils accueillent et accompagnent les porteurs de projet en agriculture biologique ou en conversion à la bio, organisent des formations et des temps d’échanges entre agriculteurs et consommateurs, accompagnent les démarches « bio et local » pour les cantines scolaires, etc.

Plus d’information ICI pour aller vers les sites des GAB…

 

Point Accueil Installation transmission

Dans chaque département, un Point accueil installation transmission (PAIT), présent sur un ou plusieurs sites, a été labellisé par le préfet pour accueillir les porteurs de projets agricoles. Le PAIT accueille les porteurs de projets agricoles, les informe sur les aspects liés à l’installation agricole, les oriente vers des structures ou des professionnels selon l’avancée de leur projet et les aide à réaliser l’autodiagnostic de leur projet. Le PAI est le point d’entrée pour le parcours « aidé », mais peut aussi vous délivrer une attestation

qui vous permet de bénéficier des formations proposées aux agriculteurs (financées par Vivea, fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant).

Plus d’information : ICI