Nous avons le plaisir de vous annoncer que la 13ème ferme Terre de Liens Midi Pyrénées se situe à Bio 🙂 (C’est dans le Lot, à côté de Gramat) !

Le 2 juillet le comité d’engagement de la Foncière Terre de Liens a accepté le projet à l’unanimité.

Après un an de travail autour du projet de transmission, Yvan & Béa sont prêts à laisser la place à trois jeunes porteurs de projet. Charlotte, Clément et Adrien, solidement formés et expérimentés, partagent les valeurs portées par Terre de liens

Clément, Charlotte, Adrien, Béa et Yvan

La ferme en polyculture élevage diversifié, est labellisée Agriculture Biologique depuis 2008. La pratique d’une agriculture paysanne leur permet de transmettre une ferme en bonne santé agronomique, économique et éco-systémique

C’est sur la base du travail d’Yvan & Béa que Charlotte, Clément et Adrien vont développer des ateliers spécifiques : Maraîchage, transformation des céréales en pain et développement du troupeau brebis.

Potager
Potager
Bergerie Sacba
Bergerie Sacba
Maison d’habitation et moulin
Maison d’habitation et moulin
Atelier de mécanique de Bio
Atelier de mécanique de Bio
Bergerie
Bergerie
Terres et grange “Ricard”
Terres et grange “Ricard”
Bergerie
Bergerie
Grange Ricard
Grange Ricard
Retenue d’eau
Retenue d’eau
Batiments
Batiments
Hangar photovoltaïque
Hangar photovoltaïque
Troupeau
Troupeau

Dimanche 30 septembre 2018, point de départ de la collecte. Une grande fête est prévue…

Voici le programme : cliquez – téléchargez

Si vous souhaitez rejoindre/suivre/aider cette belle aventure merci de vous manifester via ce formulaire : Cliquez !

La collecte pour l’achat de la ferme est ouverte…


Pourquoi Terre de Liens ?

Dans ce projet de reprise de la ferme de Clayrac, TDL trouve tous les ingrédients nécessaires :

* Des terres cultivées en bio depuis de longues années par des paysans qui assument leur transmission.

* Un domaine foncier cohérent qui doit permettre aux paysans de vivre et de témoigner des valeurs de leur agriculture.

* Des porteurs de projets qui développent une réflexion et un projet agricole en prise avec le territoire et ses acteurs de terrain.

* Un environnement favorable avec des partenaires impliqués dans le projet, le territoire  est en effet fortement animé par les bio et leurs organisations.

La ferme en détails

48 hectares de terres au nord ouest du Lot dans le parc naturel régional des Causses du Quercy, en bordure du causse de Gramat avec quelques parcelles en Limargue

Bio (Lot) à côté de Gramat

Élevage ovin viande, céréales transformées en farines et pain, maraîchage diversifié, noix.

Structures locales ADEAR et AFOCG et le groupement des producteurs bio (BIO 46). Fermes bio voisines (zone d’agriculture biologique et paysanne constituée en réseau). L’association Trans’lation (un groupe d’agriculteurs et de citoyens qui anime une réflexion pour faciliter la transmission des fermes dans le pays de Figeac Lot)

Foncière Terre de Liens

Les porteurs de projet

La polyvalence et l’autonomie avant tout.

Après un passage par l’école d’ingénieur agronome, elle s’en va par mont et par vaux, des Alpes Hautes Provence aux Pyrénées en passant par la Colombie, glaner des savoirs et partager des histoires.
Fille de paysans, elle chérit plus que tout l’autonomie.

L’agriculture jusqu’au bout des doigts

Clément n’est pas du genre à mettre la charrue avant les bœufs. Et quand il se fixe un objectif, rien ne le fait dévier de son sillon. Du lycée agricole, à une école d’ingénieur agro, en passant par un IUT en agronomie, il moissonne des savoirs partout où il peut. En parallèle, il roule sa bosse aux quatre coins de nos campagnes.

Le nouveau berger de la bande

Après un BPREA à Grenoble, puis une formation en transformation fromagère. Il enchaîne ensuite les postes d’ouvrier agricole et fromager dans différentes fermes en France. S’installer sur sa propre ferme ? Pourquoi pas, mais malgré l’envie, l’astreinte d’un troupeau à gérer seul repousse sans cesse cette date. Ce n’est qu’en arrivant dans le Lot en 2016 que se produit le déclic, il croise la route de Charlotte et Clément en cours d’installation sur une ferme avec des brebis … mais ils leur manque un éleveur ! La mayonnaise prend rapidement, et voilà Adrien embarqué loin de son Nord natal.

“ Pour chacun de nous, cela ne fait pas sens de devenir propriétaire d’un outil de production  aussi conséquent que la ferme de Clayrac.
Nous  sommes  bien conscients  que le rachat du  patrimoine foncier et  des bâtiments agricoles  à chaque génération d’agriculteurs  représente un véritable frein au maintien  d’une agriculture paysanne dans le milieu rural.
Sensibles au maintien d’une agriculture qui respecte les hommes et l’environnement,  à la vision de la terre comme bien commun et à l’implication citoyenne pour définir un autre modèle agricole, nous nous reconnaissons entièrement dans les valeurs éthiques et le projet porté par Terre de Lien.
Enfin,  en tant  que néo-ruraux,  souhaitant s’installer hors cadre familial, nous sommes confrontés comme beaucoup de porteurs de projet en agriculture à la difficulté de réunir un capital  important pour accéder à une ferme. Ainsi Terre de Lien semble apparaître comme une solution pour nous permettre d’accéder en collectif à une ferme. “

Le site de la ferme : Les Graines de Clayrac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.