Le 12 juillet, c’était l’inauguration de la parcelle de Terre de Rivières (81) ! 

Après 3 ans de lutte foncière, l’association Terre de Rivières, avec le soutien de Terre de Liens a fêté, le 12 juillet, l’acquisition citoyenne et collective de 3ha de maraîchage dans le Tarn.
Une belle soirée qui avait un parfum de victoire et de joie !

En savoir plus sur Terre de Rivières ICI ou directement sur leur site internet

 

Discours du président de l’association Terre de Rivières, le jour de l’inauguration : 

 « Et si on achetait les terres en propriété collective pour y installer un maraîcher bio ! »

Nous sommes en avril 2014. Cette phrase a été lancée, à la cantonade, par une  amapienne, sur cette parcelle même, le lendemain d’une victoire contre la SAFALT et le projet agricole qu’elle promeut, maintenant, on peut dire qu’elle promouvait, suite à une action citoyenne rondement menée par le Réseau des AMAP du Tarn et la Confédération Paysanne .

Un groupe de citoyens et citoyennes a pris le projet  à bras le corps : Sylviane, Ariane, Didier, Lionel, Robert, Luc, Daniel, Monique et bien d’autres qui nous ont rejoint en route.

Cette mobilisation  citoyenne voulant s’emparer de la problématique agricole, afin de contribuer  à l’installation de nouveaux paysans, en mode de production biologique, avec une commercialisation locale,a suscité l’intérêt des collectivités territoriales.

Très vite, la Communauté de communes, Tarn et Dadou, la mairie de Rivières ont compris la cohérence de ce projet pour le développement du territoire de Tarn et Dadou en complémentarité avec l’Essor Maraîcher.

Parallèlement, nous avions pris contact avec Terre de Liens Midi-Pyrénées qui était informée régulièrement de l’avancée du projet.

Une convention a été signée en Août 2015, entre Tarn et Dadou et la SAFALT, qui marque une inflexion et une prise de conscience de la nécessité de préserver les terres fertiles à des fins de cultures vivrières sur le territoire de la communauté de communes.

La signature de  cette convention fut le déclencheur de la création de notre association Terre de Rivières en octobre 2015.

Un nombre de réunions incalculable ; une motivation totale de chacun ; une addition de compétences ; un tourbillon d’évènements qui se complémentent : la forme juridique de l’association, le mode de financement des terres, le plan de communication etc…. un projet enthousiasmant qui prenait corps devant nous et que nous faisions qu’accompagner.

Le tournant décisif s’opère  grâce au soutien de Fabrice Ruffier de Terre de Liens Midi- Pyrénées en février 2016, lorsque la Fondation a abrité Terre de Rivières et nous ainsi  permis d’accéder à la déductibilité fiscale des dons.

La campagne d’appel à dons, l’action de communication, débutent  en mai 2016 à l’occasion deBiocybèle.

En novembre 2016, la somme nécessaire pour réaliser l’achat de ces terres en propriété collective est réunie.

L’acte officiel d’achat de la terre est signé le 28  juin 2017.

Nous voulions fêter cet évènement ensemble. Nous sommes certainement restés de grands enfants ; notre joie est grande et nous voulions vous la transmettre.

L’acquisition du foncier est une étape, certes indispensable mais n’est pas l’aboutissement du projet.

Il faut maintenant trouver un ou une maraichère, lui donner un outil de travail le plus complet pour assurer la réussite de son projet. Il faudra raccorder la parcelle à une borne d’irrigation de l’ASA de Rivières, construire un hangar, raccorder au réseau d’électricité et d’eau potable etc…

La campagne de dons continue et nous aurons besoin de toutes vos énergies et de votre épargne pour aller au terme de ce beau projet.

Dans cette ambiance actuelle, individualiste, technocratique, le rêve, l’idéal peuvent être le moteur de toute démarche.

Terre de Rivières en est une réalisation bien vivante. Un projet collectifet citoyen  au service de la collectivité.

Maintenant, je vous donne rendez-vous, au même endroit, le plus tôt possible, pour visiter la ferme et déguster de bons légumes bio.

L’Utopie est en marche.

Patrick Patinier.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.